Travail du cuir artisanal : quelles sont les méthodes ?
Publié le 9 février 2021
maroquinerie artisanale

Difficilement perceptible pour les non-initiés, le travail du cuir artisanal se voit pourtant doté d’une qualité bien supérieure au travail du cuir industriel.

En grande partie manuel, ce travail permet à l’artisan qui travaille le cuir de maîtriser la matière sur le bout des doigts. Cette connaissance de la texture, de la résistance ou encore de son vieillissement lui permet de concevoir une grande variété d’objets en cuir, de la maroquinerie aux selles d’équitation.

Retour sur l’un des métiers les plus anciens de l’Hexagone !

Travail du cuir artisanal : un métier surtout manuel

Le travail du cuir artisanal est encore aujourd’hui un métier en grande partie manuel.

Même depuis l’arrivée de l’informatique dans nos vies et malgré le développement de machines de pointe comme la doreuse ou la refendeuse, l’artisan du cuir continue à répéter les mêmes gestes que l’artisan d’il y a plusieurs siècles.

Ce sont ces gestes qui façonnent encore de nos jours des objets précis, confortables et surtout uniques. Même répété, chaque geste est unique et donnera un résultat qui le sera tout autant.

Maroquinerie artisanale

Une connaissance pointue de la matière première : le cuir

Le travail du cuir artisanal est avant tout un lien profond qui unit l’artisan à sa création. À travers cette relation singulière et profonde, c’est le rapport à la matière première et donc au cuir qui tient une place si importante dans la vie de l’artisan.

Après plusieurs mois puis années de pratique sur le terrain, l’artisan est capable de différencier au toucher et à l’œil les différents types de cuir. Celui de vachette, de veau ou de daim sont alors identifiables rapidement et leur utilisation au sein même d’un futur objet devient naturelle, presque innée.

Ce rapport entre l’homme et la matière existe dans tous les métiers de l’artisanat.

Travail du cuir artisanal : une multitude de créations

La dernière méthode travail du cuir artisanal que l’on peut reconnaitre aisément est la multitude d’objets que l’artisan sera capable de faire avec un même morceau de cuir.

Contrairement aux créations industrielles, qui vont tabler sur une fabrication en grande série d’un modèle unique, l’artisan du cuir sera, lui, capable d’innover à chaque instant, inventant de nouvelles formes chaque jour.

Il donne vie à son imagination à travers une maitrise de gestes anciens et de la matière de travail : le cuir.

Pour conclure

Le travail du cuir artisanal reprend des méthodes en grande partie manuelles héritées des artisans d’il y a de nombreux siècles.

Ses gestes de travail et ses méthodes de conception d’objets en cuir sont alors en grande partie manuels, bien qu’il sache s’aider de diverses technologies modernes pour perfectionner encore davantage ses créations.

Sa connaissance du cuir est pointue, pour ne pas dire exceptionnelle, ce qui lui permet de concevoir des objets uniques, utiles et très esthétiques.

Actualités de l’Atelier

Les dernières news

La conception d’une selle, les premières étapes

La conception d’une selle, les premières étapes

Pièce maîtresse du harnachement d’équitation, la selle a longtemps été le cœur de métier des artisans du cuir. De la même manière qu’elle est indispensable aux cavaliers, la selle repose entièrement sur le sellier-harnacheur qui la fabrique. La conception d’une selle...

lire plus

Politique de confidentialité

Vous avez un projet ?

Vous souhaitez créer une marque de maroquinerie Made in France ? Nous pouvons vous accompagner durant toutes les phases de création.
Votre projet est déjà bien aboutie et vous recherchez un fabriquant ? Notre atelier est à votre disposition pour la création de vos gammes de maroquinerie ou de sellerie.

Pin It on Pinterest

Share This