Benoît : 06 67 64 32 51 contact@facon-cuir.com
Tout savoir sur le métier de sellier maroquinier !

Tout savoir sur le métier de sellier maroquinier !

Dans le monde du cuir, il existe de nombreux métiers. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le métier de sellier maroquinier ! 

Quel est le quotidien du sellier maroquinier ? Quelle formation est nécessaire ? Où travaillent les selliers ? Trouvez toutes les réponses à ces questions dans ce nouvel article !

Sommaire

  1. Histoire du métier
  2. Le quotidien du sellier
  3. Devenir sellier maroquinier

L’Histoire du métier

Les selliers maroquiniers sont les artisans du cuir par excellence. Ils dessinent, confectionnent et réparent les pièces de cuir de tout type. 

Les origines du métier

atelier confection cuir 2

Les selliers existent depuis que les hommes utilisent la force animale pour les travaux des champs. À l’origine, on appelait bourrelier ces artisans des peaux, capable de créer du harnachement solide et confortable pour l’animal. 

Aujourd’hui, on parle simplement de sellier maroquinier, sans distinction entre les différents métiers.

Métier : sellier maroquinier

De ne jours, les selliers maroquiniers sont les spécialistes du travail des peaux. Ce sont les experts de la fabrication d’objets, vêtements ou accessoires en peau animale. 

On distingue cependant les artisans des industriels. Un maroquinier artisan dessine, fabrique, vend et répare des pièces de cuir là où un maroquinier industriel aura des tâches parfois moins variées. 

Lorsque l’on parle de sellier maroquinier, saviez-vous qu’on ne parle pas forcément de sellerie d’équitation ?

Le quotidien du sellier

Contrairement à ce que son nom indique, les selliers maroquiniers ne conçoivent pas uniquement du matériel d’équitation.

Sport et maroquinerie

Le cœur de métier des artisans du cuir consiste à imaginer un produit, le dessiner et le prototyper, puis choisir le meilleur cuir et enfin lancer la production. 

Ils savent donc créer tout type de produits comme des ceintures, des sacs, de l’habillement ou de l’ameublement. C’est ce que l’on appelle la maroquinerie.

Bien entendu, le secteur de l’équitation repose sur leur expertise. Les selliers maroquiniers, fabricants de selles d’équitation, offrent leur expérience aux plus prestigieuses maisons de sellerie.

Conseils Sellerie Façon Cuir

Un métier du luxe

Comme Hermès, Louis Vuitton ou encore Lancel, de nombreuses marques françaises de la haute couture reposent sur le travail méticuleux de maroquiniers. 

Les artisans maroquiniers sont d’ailleurs reconnus comme exerçant un métier d’art. 

Ainsi, plus qu’un travail, c’est un réel métier de passion et de prestige. De plus, le savoir-faire français des maroquiniers de luxe est très recherché à l’étranger. 

Devenir sellier maroquinier

En France, quelque soit son niveau d’étude, il est possible de suivre des formations afin d’apprendre le métier. On retrouve notamment les diplômes de CAP Maroquinerie, Sellerie générale ou Sellier harnacheur. Suite au CAP, il est possible de se diriger vers des bacs professionnels ou encore des BTS. 

 

Ces formations s’effectuent généralement en apprentissage, au contact d’experts. On estime à entre 5 et 10 ans la durée nécessaire pour acquérir une certaine expertise des différentes techniques. 

 

Ce noble métier ne connaît que peu la crise. Qu’il s’agisse du secteur de la haute couture qui recherche des talents français ou bien des secteurs de l’automobile ou du sport, les besoins en artisans qualifiés sont nombreux !

travail du cuir

Vous vous sentez l’âme d’un créateur ?

Faites-nous part de votre projet !

Reconnaître du cuir, le vrai du faux

Reconnaître du cuir, le vrai du faux

RECONNAÎTRE DU CUIR, LE VRAI DU FAUX

Comment savoir si cette selle, ce sac ou ces chaussures sont bien en cuir ? En d’autres termes, comment reconnaître le vrai du faux cuir ?

Aujourd’hui, nous vous donnons tous les conseils pour identifier le vrai cuir et ne plus avoir de doute sur la qualité des produits !

Reconnaître le vrai cuir

Le cuir est un matériau naturel confectionné à partir de la peau de certains animaux. Souvent utilisé dans l’habillement, l’ameublement ou la maroquinerie, le vrai cuir est une matière noble et haut de gamme.
Il existe sur le marché du cuir de plus en plus de matériaux semblables, parfois issus de la pétrochimie (comme le Skaï) parfois de matières naturelles (comme l’ananas par exemple).

Il est important de différencier le vrai cuir naturel du faux cuir, qui est loin d’avoir les mêmes propriétés !

Utiliser nos sens

Pour reconnaître du cuir et identifier le faux du vrai, nous pouvons faire appel à nos sens.

Les odeurs

Le vrai cuir a une odeur très caractéristique et unique, une odeur naturelle. Le faux cuir, quant à lui, n’a aucune odeur. Pour différencier le vrai cuir du faux cuir, approcher votre nez du tissu vous aidera grandement !

Le toucher

Le vrai cuir est une matière souple et assez chaude au toucher. Si vous pliez le cuir, il reprendra sa forme naturelle rapidement. Le faux cuir est plus fin et souvent plus froid au toucher. Suite à un pli, la marque de la torsion restera apparente.

La vue

A l’œil nu, il est également possible de reconnaître le vrai du faux cuir. En effet, le vrai cuir est une matière assez lisse où surgissent quelques imperfections naturelles (dues au grain de peau de l’animal). Le faux cuir est plus texturé, pour lui donner une apparence naturelle et ne présente aucune imperfection.

Si un doute persiste, nous vous recommandons de retourner la pièce de cuir. L’envers de la pièce vous indiquera sans équivoque si vous détenez du vrai ou du faux cuir !

Sur du simili cuir, vous constaterez un tissage tandis que sur du vrai cuir, vous verrez une matière similaire à du nubuck.

cuir

Les différents cuirs

Il existe une multitude de cuirs différents selon la peau utilisée ou la méthode de tannage pratiquée.

Nous avons l’expérience de différents cuirs, selon leur utilisation, qu’il s’agisse de maroquinerie de luxe ou de sellerie.

Au sein de notre atelier, nous travaillons tous types de cuirs en fonction de votre projet. Nos artisans sont formés, expérimentés et accompagnés par des machines performantes pour façonner selon votre besoin.

Tout savoir sur le métier de sellier maroquinier !

Travail du cuir artisanal : quelles sont les méthodes ?

Difficilement perceptible pour les non-initiés, le travail du cuir artisanal se voit pourtant doté d’une qualité bien supérieure au travail du cuir industriel.

En grande partie manuel, ce travail permet à l’artisan qui travaille le cuir de maîtriser la matière sur le bout des doigts. Cette connaissance de la texture, de la résistance ou encore de son vieillissement lui permet de concevoir une grande variété d’objets en cuir, de la maroquinerie aux selles d’équitation.

Retour sur l’un des métiers les plus anciens de l’Hexagone !

Travail du cuir artisanal : un métier surtout manuel

Le travail du cuir artisanal est encore aujourd’hui un métier en grande partie manuel.

Même depuis l’arrivée de l’informatique dans nos vies et malgré le développement de machines de pointe comme la doreuse ou la refendeuse, l’artisan du cuir continue à répéter les mêmes gestes que l’artisan d’il y a plusieurs siècles.

Ce sont ces gestes qui façonnent encore de nos jours des objets précis, confortables et surtout uniques. Même répété, chaque geste est unique et donnera un résultat qui le sera tout autant.

Maroquinerie artisanale

Une connaissance pointue de la matière première : le cuir

Le travail du cuir artisanal est avant tout un lien profond qui unit l’artisan à sa création. À travers cette relation singulière et profonde, c’est le rapport à la matière première et donc au cuir qui tient une place si importante dans la vie de l’artisan.

Après plusieurs mois puis années de pratique sur le terrain, l’artisan est capable de différencier au toucher et à l’œil les différents types de cuir. Celui de vachette, de veau ou de daim sont alors identifiables rapidement et leur utilisation au sein même d’un futur objet devient naturelle, presque innée.

Ce rapport entre l’homme et la matière existe dans tous les métiers de l’artisanat.

Travail du cuir artisanal : une multitude de créations

La dernière méthode travail du cuir artisanal que l’on peut reconnaitre aisément est la multitude d’objets que l’artisan sera capable de faire avec un même morceau de cuir.

Contrairement aux créations industrielles, qui vont tabler sur une fabrication en grande série d’un modèle unique, l’artisan du cuir sera, lui, capable d’innover à chaque instant, inventant de nouvelles formes chaque jour.

Il donne vie à son imagination à travers une maitrise de gestes anciens et de la matière de travail : le cuir.

Pour conclure

Le travail du cuir artisanal reprend des méthodes en grande partie manuelles héritées des artisans d’il y a de nombreux siècles.

Ses gestes de travail et ses méthodes de conception d’objets en cuir sont alors en grande partie manuels, bien qu’il sache s’aider de diverses technologies modernes pour perfectionner encore davantage ses créations.

Sa connaissance du cuir est pointue, pour ne pas dire exceptionnelle, ce qui lui permet de concevoir des objets uniques, utiles et très esthétiques.

Pin It on Pinterest