Confection d’une selle : mise en forme et tension

Confection d’une selle : mise en forme et tension

La confection d’une selle est un méticuleux travail de patience et de rigueur. La fabrication correcte d’une selle d’équitation est réservée au savoir-faire des selliers-harnacheurs. Au sein de l’atelier Façon Cuir, ce savoir-faire est cultivé depuis plus de quarante ans. Nous le transmettons, de générations en générations, aux nouveaux artisans du cuir qui nous rejoignent, afin que cette belle tradition demeure. 

Dans cet article, après avoir compris les premières étapes de la conception, découvrez ce que nous faisons pour la mise en forme de la selle.

Sommaire 

  1. La mise en forme de la selle
  2. Jointure de la selle et seconde tension

Mise en forme et confection de la selle

La confection d’une selle d’équitation demande de nombreuses étapes. Ces dernières sont le fruit d’un savoir-faire et d’une passion pour le travail de qualité.

reparation selle equitation facon cuir

Les premières étapes de fabrication

Pour rappel, avant de mettre en forme notre selle d’équitation, plusieurs étapes sont cruciales. Tout d’abord, nous définissons avec nos clients le type de selle qu’ils souhaitent. Dressage, CSO, cross ou mixte, nous concevons à la demande la selle parfaite. Ensuite, nous prenons les mesures du cavalier et du cheval, étape indispensable pour créer une selle confortable pour le couple. Ensuite, nous préparons les différents pans de cuir dont nous aurons besoin. Nous les découpons et regroupons les différentes pièces (plus de 50 pour une seule selle) puis nous concevons les panneaux. Vient ensuite la préparation de l’arçon et ses différentes étapes. Enfin, arrive le moment crucial de la première tension, processus technique réalisé uniquement à la main. 

Et, finalement, il est temps de mettre en forme notre selle.

Afin de découvrir dans les détails les premières étapes de confection d’une selle d’équitation tels qu’elles se déroulent chez Façon Cuir, nous vous invitons à lire cet article dédié.

Une première étape de contrôle qualité

À ce stade, nous nous retrouvons avec un siège presque terminé. L’arçon est en place, il est rembourré et placé dans l’état dans lequel le cavalier l’utilisera. La selle, elle, est encore loin d’être terminée. 

C’est lors de cette étape que nous vérifions le siège. En effet, au cours de la fabrication d’une selle, chaque produit subit plusieurs inspections. Ici, nous contrôlons que le siège soit bien lisse, que le cuir ne présente aucun pli ni aucune marque. Les moindres aspérités provenant d’un mauvais travail du cuir gêneront fortement le cavalier. 

Même si cela n’a l’air de rien, à la longue, une petite gêne devient insupportable. 

 

Dans la majorité des cas, nos artisans, leurs années d’expérience et leur goût pour le travail bien fait sont amplement suffisants afin que le siège soit parfait du premier coup. Dans le cas contraire, nous recommençons cette étape. 

 

Si le travail est correct, nous pouvons passer aux phases suivantes.

Le travail de jointure de la selle

Sur notre siège de selle terminé, nous venons maintenant positionner les petits quartiers. À ce moment-là, il nous est permis d’avoir une vague idée de l’apparence finale de la selle. Le siège de la selle est assemblé à la main aux petits quartiers. Nous réalisons ici une fixation provisoire qui n’a pour seul but de nous assurer que notre positionnement est juste. 

Nous vérifions alors que notre selle se dessine de façon symétrique. La symétrie dans une selle est cruciale pour le confort d’utilisation. Sans celle-ci, la selle peut exercer plus de pression d’un côté que de l’autre, ce qui entraîne des tensions chez le cheval. Si la selle lui est inconfortable, le travail le lui sera tout autant et c’est tout l’opposé de ce que nous recherchons.

Une fois que nous avons validé la bonne symétrie de l’ensemble, nous traçons sur les pans de cuirs nos repères de couture. Ensuite, nous démontons la fixation provisoire et séparons les petits quartiers de la selle. 

Nous savons désormais avec précision où nous devons couper, coudre et jointer. Lors de cette étape de jointure, les différents pans de cuir passent ensuite à nouveau entre les mains de nos artisans ainsi que sous nos machines de nouvelles technologies au service du travail du cuir. Encore une fois, cette étape est réalisée manuellement et nécessite un certain savoir-faire et de l’expérience.

Maroquinerie

Une fois nos coutures réalisées, nous nous attelons à l’étape de la seconde tension de la selle.

Confection d’une selle, la seconde tension

Une fois la jointure réalisée, il est temps de fixer définitivement la pièce de cuir sur l’arçon. Il s’agit de la 2ᵉ tension. Lors de cette étape, l’avant du siège est fixé sur l’arçon. Ensuite, le cuir est assoupli à nouveau puis tiré vers l’extérieur. Les différentes jointures sont placées derrière le bois de l’arçon afin de les masquer pour plus d’esthétisme. 

Une fois que le positionnement du cuir nous convient, lorsqu’il respecte nos critères de qualité, nous le fixons définitivement à l’aide de clous et d’agrafes. Ensuite, nous dégarnissons au plus près des fixations pour enlever le surplus. 

À cette étape, le siège est terminé, aucune pièce qui le compose n’est supposée se déplacer. Alors, il ne reste plus qu’à assembler la selle.

Au sein de l’atelier Façon Cuir, notre volonté est de confectionner des selles de grande qualité. Nos fournisseurs de cuir sont triés sur le volet et sélectionnés pour la qualité de leurs matériaux et l’entente autour de valeurs communes. Nous concevons nos selles afin qu’elles vous soient confortables, durables et esthétiques, tout au long de leur durée de vie.

En tant qu’artisans du cuir français, nous concevons également de la maroquinerie de luxe, mais, nous ne faisons pas de différences. Ainsi, nous sommes selliers-maroquiniers, ce qui nous permet de mettre le même savoir-faire, la même expertise et la même qualité dans toutes les pièces artisanales que nous concevons sur-mesure. Vous vous sentez l’âme d’un créateur ?

Selle repoussé faite main
La conception d’une selle, les premières étapes

La conception d’une selle, les premières étapes

Pièce maîtresse du harnachement d’équitation, la selle a longtemps été le cœur de métier des artisans du cuir. De la même manière qu’elle est indispensable aux cavaliers, la selle repose entièrement sur le sellier-harnacheur qui la fabrique. La conception d’une selle nécessite un savoir-faire unique ainsi que de nombreuses heures de travail, des dizaines de mètres de cuir et d’autres matériaux.

Aujourd’hui, nous avons souhaité vous présenter les différentes étapes de conception d’une selle afin que chacun puisse comprendre ce processus. Commençons par les premières étapes, de la préparation des éléments à la première tension.

Sommaire 

  • Les prémisses de la conception d’une selle
  • La conception d’une selle, préparation des éléments
  • Préparation de l’arçon et première tension de la selle

Les prémisses de la conception d’une selle

La conception d’une selle d’équitation, de sa fabrication à son montage, nécessite de multiples heures de fabrication. Il faut en moyenne 14 heures par selle. On compte aussi plus de 50 pièces assemblées.  

Chez Façon Cuir, nos selles sont fabriquées avec passion et un savoir-faire spécifique propre au métier de sellier.

la conception d'une selle

Le type de selle

Au sein de l’atelier Façon Cuir, nous ne fabriquons pas en série. Notre cœur de métier réside dans la conception de selle sur-mesure, en fonction de la demande. 

Ainsi, avant toute chose, nous établissons un premier contact avec nos clients. Ces derniers nous indiquent le type d’équitation qu’ils pratiquent, leur besoin en matière de selle, leurs attentes et leurs souhaits. 

En réponse à cette prise d’informations, nous pouvons établir clairement le prototype de selle.

La prise de mesure

Étant donné que nous concevons nos selles sur mesure, avant d’entamer la fabrication, nous prenons les mesures de nos clients. Afin que la selle soit le plus confortable possible pour le cheval et son cavalier, nous notons des données spécifiques.

Pour le cheval, nous tenons compte de :

  • la longueur du dos,
  • la forme de ligne vertébrale (creuse ou plate),
  • l’épaisseur du garrot,
  • les tailles et formes des scapulas,
  • la largeur de la cage thoracique.

Pour le cavalier, nous considérons la forme du bassin, le poids, le placement des hanches et les appuis.

Après cette prise de mesure complète, nous pouvons nous lancer dans la conception de la selle.

La conception d’une selle, préparation des éléments

Avant de rentrer dans le cœur de la conception d’une selle, nous préparons tous les éléments dont nous allons avoir besoin. 

Ces éléments sont multiples et ont tous leur rôle. Une bonne organisation et un travail méticuleux sont indispensables pour ne rien oublier. 

Le méticuleux travail du cuir

Côté cuir, à l’aide de nos différentes technologies de travail de la matière, nous pouvons travailler facilement le cuir. Nous commençons par les découpes numériques et découpons l’ensemble des pièces de cuir dont nous allons avoir besoin pour concevoir la selle. Notre machine numérique nous assure une découpe précise ainsi qu’une utilisation optimale de matière. Les nouvelles technologies nous permettent de gagner un temps précieux. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’être un atelier aux méthodes artisanales et technologiques.

La préparation des différents pans de cuir

Une fois découpées, nous préparons les différentes pièces que l’on assemblera plus tard. Il s’agit du siège, des quartiers et petits quartiers et d’autres pièces de cuir. 

L’ensemble de ces pièces est découpé dans du cuir haut de gamme. Ainsi, nous sélectionnons nos fournisseurs pour la qualité de leur matière, mais également selon le respect des animaux et de notre métier. Par conscience écologique, nos cuirs sont tannés grâce à des solutions végétales.

Une fois nos pièces organisées, nous fabriquons les panneaux spécifiques à la morphologie du cheval. Les panneaux sont ces pièces de cuir et de mousse (souvent du feutre) qui se trouvent sous la selle. Ces derniers sont en contact direct avec le dos du cheval. Aucune boursouflure n’est permise. Lors de la fabrication des panneaux, nous prenons compte des mesures prises au préalable. Ces dernières assurent d’ajuster la dimension des panneaux afin que cette dernière soit la plus proche du dos cheval.

En tant que sous-traitant sellier-maroquinier, nous avons à cœur de proposer des selles d’équitation aux dimensions optimales pour chaque cheval. Dans la conception d’une selle, le confort des chevaux est notre priorité.

lissage du cuir
atelier confection cuir 3

Préparation de l’arçon et première tension de la selle

Lorsque nos panneaux sont prêts, nous passons à l’étape suivante, celle de mise en forme de l’arçon.

La fabrication de l’arçon dans la conception d’une selle

Afin de préparer l’arçon au mieux, nous le choisissons en fonction des mesures prises sur le cheval et le cavalier. Chaque couple ayant une morphologie spécifique, nous adaptons l’arçon pour un confort optimal. 

Nous sélectionnons nos arçons en bois ou en matière synthétiques selon le souhait et le besoin de nos clients. Une fois l’arçon choisi, nous l’ajustons grâce à des bandes de nylon. Ces dernières vont venir tendre l’arçon afin de le renforcer et de lui donner sa forme finale. 

À ce stade, notre arçon de bois est prêt à accueillir la matelassure. Une mousse spéciale est fixée sur le bois, puis elle est meulée spécifiquement. Cette mousse s’avérera garante du confort du cavalier lors de la pratique.

L’étape cruciale de la première tension

Pour terminer sur les premières étapes de conception d’une selle, vient le moment de la première tension. Cette étape s’avère cruciale dans la conception d’une selle, quel que soit le style de selle choisi. 

Il s’agit de positionner la pièce de cuir dédiée sur le siège. De cette façon, l’arçon et sa mousse sont recouverts de cuir puis deviennent le siège de la selle, le même sur lequel le cavalier montera. Chez Façon Cuir, nous mouillons le cuir afin de lui donner de l’élasticité. Toute la difficulté de cette étape réside dans la tension du cuir sur le troussequin. En effet, il est crucial d’être précis, car aucun pli ne doit apparaître après séchage du cuir. 

Il s’agit d’un processus technique, réalisé uniquement à la main, qui nécessite des années de pratique. 

À LIRE AUSSI  » Tout savoir sur le métier de sellier maroquinier.

Tout savoir sur le métier de sellier maroquinier !

Tout savoir sur le métier de sellier maroquinier !

Dans le monde du cuir, il existe de nombreux métiers. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le métier de sellier maroquinier ! 

Quel est le quotidien du sellier maroquinier ? Quelle formation est nécessaire ? Où travaillent les selliers ? Trouvez toutes les réponses à ces questions dans ce nouvel article !

Sommaire

  1. Histoire du métier
  2. Le quotidien du sellier
  3. Devenir sellier maroquinier

L’Histoire du métier

Les selliers maroquiniers sont les artisans du cuir par excellence. Ils dessinent, confectionnent et réparent les pièces de cuir de tout type. 

Les origines du métier

atelier confection cuir 2

Les selliers existent depuis que les hommes utilisent la force animale pour les travaux des champs. À l’origine, on appelait bourrelier ces artisans des peaux, capable de créer du harnachement solide et confortable pour l’animal. 

Aujourd’hui, on parle simplement de sellier maroquinier, sans distinction entre les différents métiers.

Métier : sellier maroquinier

De ne jours, les selliers maroquiniers sont les spécialistes du travail des peaux. Ce sont les experts de la fabrication d’objets, vêtements ou accessoires en peau animale. 

On distingue cependant les artisans des industriels. Un maroquinier artisan dessine, fabrique, vend et répare des pièces de cuir là où un maroquinier industriel aura des tâches parfois moins variées. 

Lorsque l’on parle de sellier maroquinier, saviez-vous qu’on ne parle pas forcément de sellerie d’équitation ?

Le quotidien du sellier

Contrairement à ce que son nom indique, les selliers maroquiniers ne conçoivent pas uniquement du matériel d’équitation.

Sport et maroquinerie

Le cœur de métier des artisans du cuir consiste à imaginer un produit, le dessiner et le prototyper, puis choisir le meilleur cuir et enfin lancer la production. 

Ils savent donc créer tout type de produits comme des ceintures, des sacs, de l’habillement ou de l’ameublement. C’est ce que l’on appelle la maroquinerie.

Bien entendu, le secteur de l’équitation repose sur leur expertise. Les selliers maroquiniers, fabricants de selles d’équitation, offrent leur expérience aux plus prestigieuses maisons de sellerie.

Conseils Sellerie Façon Cuir

Un métier du luxe

Comme Hermès, Louis Vuitton ou encore Lancel, de nombreuses marques françaises de la haute couture reposent sur le travail méticuleux de maroquiniers. 

Les artisans maroquiniers sont d’ailleurs reconnus comme exerçant un métier d’art. 

Ainsi, plus qu’un travail, c’est un réel métier de passion et de prestige. De plus, le savoir-faire français des maroquiniers de luxe est très recherché à l’étranger. 

Devenir sellier maroquinier

En France, quelque soit son niveau d’étude, il est possible de suivre des formations afin d’apprendre le métier. On retrouve notamment les diplômes de CAP Maroquinerie, Sellerie générale ou Sellier harnacheur. Suite au CAP, il est possible de se diriger vers des bacs professionnels ou encore des BTS. 

 

Ces formations s’effectuent généralement en apprentissage, au contact d’experts. On estime à entre 5 et 10 ans la durée nécessaire pour acquérir une certaine expertise des différentes techniques. 

 

Ce noble métier ne connaît que peu la crise. Qu’il s’agisse du secteur de la haute couture qui recherche des talents français ou bien des secteurs de l’automobile ou du sport, les besoins en artisans qualifiés sont nombreux !

travail du cuir

Vous vous sentez l’âme d’un créateur ?

Faites-nous part de votre projet !

Pourquoi choisir de travailler avec un atelier de sous-traitance du cuir en France ?

Pourquoi choisir de travailler avec un atelier de sous-traitance du cuir en France ?

Pourquoi travailler avec un atelier sous traitance cuir France ? C’est une question que vous vous êtes certainement posée pour votre propre entreprise. Que vous voyez créateur en maroquinerie, sellier ou artisan, vous pourriez avoir besoin de nos services.

Tout d’abord pour concrétiser vos idées créatrices, mais aussi pour concevoir la selle haut de gamme de vos rêves. Choisir notre atelier de sous-traitance pour le travail du cuir serait enfin l’occasion idéale pour consommer local. Et si nous voyions cela dès maintenant ?

Donnez vie à vos idées avec un atelier sous traitance cuir France

Travailler avec un atelier sous traitance cuir France comme Façon Cuir permet de concrétiser plusieurs opérations. Tout d’abord le développement de vos idées de créations. Nous écoutons vos envies et vous conseillons dans le choix des matériaux pour y parvenir. Puis, nous sommes présents à vos côtés pour créer une ébauche de votre produit en cuir.

Nous nous engageons alors à concevoir une maquette 3D de votre objet fini. Enfin, la fabrication de l’objet en question est effectuée dans nos ateliers du sud-ouest de la France. Proximité, écoute et travail d’exception sont nos outils pour donner corps à vos idées les plus ambitieuses.

Pour la création de selles haut de gamme

Vous êtes un artisan sellier qui désirez sous-traiter la création de selles en cuir ? Contactez-nous pour que nous puissions prendre en charge la partie fabrication et mise sur le marché de vos créations. Qu’elles soient conçues sur-mesure ou en série, vos selles peuvent être prises en charge par nos artisans du cuir spécialisés.

Travailler avec notre atelier sous traitance cuir France, c’est la possibilité de multiplier les créations haut de gamme. Libérez-vous du temps pour concevoir de nouveaux modèles et laissez-nous nous charger de la partie fabrication.

Atelier sous traitance cuir France : optez pour l’artisanat local

Choisir de travailler avec Façon Cuir, c’est faire le choix d’une qualité artisanale et locale. En choisissant un atelier du sud-ouest de la France, vous choisissez un savoir-faire artisanal hérité des générations antérieures. Au-delà de cet aspect, nous œuvrons ensemble pour diminuer notre impact sur l’environnement en favorisant le cuir court.

Ensemble, nous décidons donc de nous engager pour une qualité haut de gamme à un prix restant accessible pour tout un chacun. Vous vouliez savoir pourquoi travailler avec un atelier sous traitance cuir France ? Simplement pour participer pleinement au changement des habitudes de consommation qui est en cours.

Besoin d’un renseignement ?

7 + 6 =

Conclusion

Avec notre atelier sous traitance cuir France Façon Cuir, vous vous donnez les moyens de concevoir vos objets de maroquinerie. Vous concrétisez vos projets de selle de luxe en cuir et participez à l’élaboration d’un circuit court d’objets en cuir de qualité artisanale.
Qu’est-ce que le tannage du cuir

Qu’est-ce que le tannage du cuir

Attesté au Moyen-Orient il y a plus de 10.000 ans, le tannage cuir a permi aux sociétés anciennes de posséder une matière résistante, imperméable, souple et très pratique.

Mais qu’est-ce que c’est réellement et comment cela fonctionne-t-il ?

C’est ce que nous allons aborder ensemble à travers sa définition, les différents tanins employés et ce que les différentes méthodes peuvent apporter à la matière.

Soyez prêt à tout connaître du tannage cuir !

Définition et explication du tannage cuir

Tout le monde connait le cuir en tant que matière mais peu de personnes savent véritablement à quoi correspond le tannage cuir.

Tout d’abord, il savoir que c’est un procédé chimique qui vise à modifier la structure même des peaux employées.

En fait, ce procédé va venir modifier la structure des fibres de collagène contenues naturellement dans n’importe quelle peau.

Cela aura pour effet de réduire au maximum les pores de la peau pour la rendre plus résistante aux frottements et surtout, imperméable.

Plus qu’une simple étape de confection du cuir, le tannage des peaux en est la composante-clé, celle qui va donner au cuir toutes ses propriétés techniques.

Les différents types de tanins employés

Il existe actuellement 2 types de tannage cuir qui vont aboutir à un résultat proche : le végétal et le minéral.

Par contre, les moyens utilisés et leur impact sur l’environnement sont foncièrement différents.

Très ancien, le tannage végétal fut popularisé en Égypte ancienne, il y a plus de 4000 ans maintenant. Il consiste en l’utilisation de tanins exclusivement d’origine végétale : écorce de mimosa ou de châtaignier, par exemple.

Puis, vient le tannage dit minéral, développé dès le début du XIXe siècle et devenu le moyen de tanner le plus répandu à travers le monde.

Celui-ci vise à utiliser la plupart du temps du sel de chrome ou d’aluminium pour rendre la peau imperméable et plus résistante.

Tannage cuir : plusieurs techniques pour des résultats variés

Le tannage cuir, qu’il soit végétal ou minéral, se décline en une myriade de moyens techniques.

Les tanins sont même aujourd’hui plus d’une trentaine ! Cela n’est pas fait par hasard, ces différentes méthodes servent en fait à développer une grande diversité de propriétés du cuir.

Le tannage végétal permettra ainsi de produire des cuirs plus durs, alors que le minéral permet de produire des cuirs souples, plus résistants aux déchirures et aux frottements, très utilisés pour la maroquinerie.

En conclusion

Le tannage du cuir est l’étape-clé pour donner à ce matériau toutes ses propriétés techniques si intéressantes.

Le tannage, qu’il soit végétal ou minéral, lui apporte résistance, imperméabilité et surtout, le fait devenir imputrescible.

En résumé, les peaux animales sans le tannage ne pourraient pas devenir du cuir !

Faire ajuster sa selle d’équitation

Faire ajuster sa selle d’équitation

En tant que cavalière, cavalier ou passionné d’équitation, vous avez certainement entendu parler du fitting ou du saddle fitting ? Appelé aussi ajustage selle en français, il s’agit ni plus ni moins que de trouver la meilleure ergonomie de selle pour le cheval et son cavalier.

Plusieurs indications montrent d’ailleurs quand vous avez besoin d’un tel ajustement.

Vous souhaitez profiter de notre savoir-faire en la matière ? C’est par ici !

L’ajustage selle : quelle utilité ?

L’ajustage selle est utile à plusieurs niveaux, aussi bien pour le cavalier que pour votre cheval.

Touchant directement à l’ergonomie de la pratique de l’équitation, le fitting améliore le confort de port pour votre cheval.
Sa fatigue diminue et les éventuelles douleurs qui sont induites par un mauvais harnachement sont supprimées.

Pour le cavalier ou la cavalière, l’ajustage de selle améliore aussi le confort du maintien.

En optimisant la stabilité de la selle pendant le pas, le trot et le galop, le confort s’en retrouve décuplé.

Le fitting permet alors de gagner en souplesse de mouvement tout en limitant l’apparition de douleurs dorsales.

Savoir reconnaître un besoin en fitting

La personne la mieux placée pour savoir si un ajustage selle doit être effectué est le cavalier ou la cavalière, à savoir vous-même !

En fait, plusieurs indices vous permettent d’en être certain alors que vous montez votre cheval.

Les problèmes les plus répandus sont alors un avancement ou un recul fréquents de la selle lors d’une promenade. C’est le signe évident que cette dernière n’est plus adaptée à la morphologie de votre cheval et qu’un fitting doit être effectué rapidement.

Bien sûr, d’autres indices peuvent aussi être présents, comme des douleurs dorsales, une irritation au niveau du dos de votre cheval ou encore une gêne lorsque vous approchez de son dos.

Nos solutions pour l’ajustage selle de votre cheval

Pour effectuer un ajustage selle idéal, nos experts se concentrent sur 3 points critiques :

  • le dégagement du pommeau,
  • l’amélioration de la répartition du poids sur le dos du cheval,
  • et la stabilité de la selle en fonction de la morphologie du cheval.

Envie de prendre rendez-vous pour ajuster votre selle ?

Nous pouvons prendre rendez-vous via skype, WhatsApp ou FaceTime afin de voir les meilleures solutions à mettre en place.

À la suite de cette étape, l’ajustage de la selle peut se faire chez vous ou dans nos ateliers.

Les accessoires nécessaires à l’amélioration de l’ergonomie de la selle peuvent être fabriqués dans nos propres ateliers.

En conclusion

L’ajustage selle, appelé aussi fitting dans le milieu de l’équitation, sert à améliorer l’ergonomie de la selle par rapport au cheval.

Le confort de port en est ainsi amélioré, aussi bien pour le cheval que pour son cavalier et les éventuelles douleurs récurrentes disparaissent avec le temps.

Personnalisé, le fitting que nous proposons se concentre sur le bien-être animal et l’optimisation du rapport selle/cheval.

Et si vous passiez à un ajustement optimisé ?

Pin It on Pinterest